• السلام عليكم

    Bonsoir,

     

    Tout d'abord je suis vraiment désolée pour cette très longue absence, le temps me manque pour écrire sur le blog et pourtant cela me fait tellement plaisir de partager.

    Le vie de maman me prend beaucoup de temps et je ne dirai pas qu'avoir des jumeaux c'est plus dur que d'avoir une famille nombreuse mais parfois j'entends des choses (comme si je me plaignais tout le temps d'être maman de jumeaux...) du genre que des jumeaux c'est pareil que 2 enfants d'âge rapproché alors non je ne suis pas d'accord ce n'est pas pareil ! mais pour cela il faudrait être maman de jumeaux pour le comprendre, c'est une aventure extra ordinaire, pleines de choses merveilleuses, une relation particulière mais aussi une culpabilité immense de ne pas pouvoir être autant disponible pour 2 loupiots qui ont des besoins parfois similaires comme par exemple la tétée, et même s'il est possible d'allaiter 2 enfants d'âge différent ce n'est pas pareil simplement parce qu'un enfant de 1 an et demi par exemple peut déjà comprendre que son petit frère ou sa petite soeur doit être prioritaire même si c'est difficile de l'accepter comme il est difficile pour un ainé d'accepter de laisser sa place de petit dernier... cet ainé aura eu une relation fusionnelle avec sa maman sans devoir la partager depuis le commencement...  2 bébés de 10 mois qui pleurent ce n'est pas pareil qu'un de 1 an et un autre de 3 ans. Et encore une fois je ne dis pas que c'est plus dur des jumeaux car on peut avoir des jumeaux super cool et un seul bébé dit "BABI" (bébé aux besoins intenses) qui nous prendra plus d’énergie que 3 réunis... mais je le répète ce n'est pas pareil. Et d'autant plus quand on apprend la maternité avec 2 bébés on est comme projetée dans la vie d'une inconnue avec 2 bébés qui hurlent pour manger, un nombre inimaginable de couches à changer, par lequel commencer ? L'un qui hurle pendant qu'on prend le bain de l'autre. Deux si petits êtres, si dépendants, le même âge et pourtant si différents...

    C'est un peu mon "coup de gueule" contre tout ce que j'entends, je ne sais pas si c'est par envie ou quelle est l'intention derrière ce genre de réflexions mais parfois quand on ne connait pas une situation le mieux c'est de s'abstenir de donner son avis ... à bon entendeur ^^

    Bon sur ce je ne vais pas transformer ce blog en carnet de plaintes mais j'avais besoin d'évacuer c'est chose faite je me sens plus légère.

    Donc les falafels....

    Mon premier souvenir remonte à Paris 1Oieme, je devais avoir au alentour de 10 ans, j'étais en vacances chez mon père et il nous arrivait parfois d'aller manger chez le libanais en bas de chez ma belle mère, un bon souvenir de tous ces mets.

    J'avais donc cette envie de falafel depuis un bon moment mais la friture me rebutait un peu, du coup je me suis lancée dans une cuisson au four. Je n'invente rien j'avais fait quelques recherches sur le net pour être sûre que c'était faisable ... Je pense que cela ne remplace pas les falafels à la friture mais c'est un très bon compromis diététique qui en régalera plus d'un.

     

    Falafel aux fèves {sans friture}

     

    Pourquoi j'ai décidé de les faire aux fèves ? Simplement parce que j'en avais des sèches dans mon placard et que je n'avais pas assez de pois chiche...

     

    La recette est assez simple et il ne faut pas énormément d'ingrédients, seul le temps de trempage est long.

     

    Il vous faut pour 20 à 25 falafels (selon la taille)

     

    250g de fèves sèches

    2 grosses gousses d'ail

    2 bonnes càs de coriandre

    1 càs de sésame doré

    1/2 càc de cumin

    1/2 càc de mélange taboulé (j'utilise celui de la marque cook)

    Sel et poivre

     

    Faire tremper les fèves 24h au mieux

    Enlever la peau et bien sécher les fèves puis les mettre dans un mixeur avec le reste des ingrédients et mixer jusqu'à obtenir une pâte assez lisse (qu'il ne reste plus de morceaux de fèves)

    Rectifier l'assaisonnement

    Pour le façonnage j'ai utilisé une méthode portugaise avec laquelle nous façonnons les acras de morue avec 2 cuillères, il faut prendre un peu de pâte dans une cuillère et la faire passer dans l'autre de sorte à avoir une quenelle, désolée si mes explications ne sont pas trop claires, vous pouvez simplement faire des boules.

    Répartir sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et faire cuire à 200°C pendant une vingtaine de minutes (la durée peut varier selon le four)

     

    Falafel aux fèves {sans friture}

     

     Nous les avons mangé avec du pain pita et de la sauce au yaourt

    Pain pita recette ICI

     

    Pour la sauce au yaourt:

    2 petits suisses

    le jus d'une demi orange (normalement je mets du citron mais à court j'ai fait avec de l'orange c'est délicieux)

    1 gousse d'ail écrasée

    de la menthe et de la coriandre selon vos gouts

    Un filet d'huile d'olive

    sel, poivre

     

    Mixer le tout et mettre dans un ramequin puis au frais, à sortir juste avant de manger.

     

    Falafel aux fèves {sans friture}

     

    Enjoy ^^

    Google Bookmarks

    8 commentaires
  • السلام عليكم

    Bonsoir,

     

    Mes garçons ayant commencé la diversification alimentaire, nous nous sommes remis en question culinairement parlant, cela ne nous empêche pas de profiter de petits plaisirs mais nous faisons plus attention à manger moins salé, moins gras, plus "frais", je n'ai d'ailleurs jamais acheté autant de légumes que depuis que les garçons mangent !

    Avec un mari qui n'aime pas les légumes, je n'avais pas la motivation de les cuisiner surtout quand on sait que c'est peine perdue.

    Hier en allant au magasin bio mon mari me dit qu'il y a ce fameux chou et je voulais gouter, c'est la "kalemania" sur les blogs américains et finalement c'est très proche du chou cavalier avec lequel on fait la "caldo verde" au Portugal.

    En parlant caldo verde c'est cette soupe qui m'a inspiré, cette soupe qui a "bercé" mon enfance, mes vacances au Portugal chez mes grands parents paternels, j'ai le souvenir de mon grand père en train de cuisiner et qui buvait sa soupe tous les soirs (oui oui tous les soirs aussi loin que je m'en souvienne, été comme hiver), dans la série des soupes "rustiques" il y a aussi la soupe au pistou que je mangeait (et ai mangé encore lors de mes dernières vacances dans le sud) chez mes grands parents maternels !

    Je trouve que ces soupes rustiques sont une invitation à la découverte... découverte de textures !

    D'ailleurs comme je disais les garçons étant diversifiés nous avons décidé de faire la DME (diversification menée par l'enfant) qui consiste entre autres à leur faire découvrir différentes textures, couleurs, différents goûts dans leur assiette (donc pas de purées) A eux de faire le choix parmi ce qu'ils aiment, c'est donc tout naturellement que j'ai fait cette soupe non mixée parce que le velouté c'est bien quand on veut faire manger des légumes à des grands réticents mais pour mes garçons je vois une aubaine de leur faire découvrir des saveurs et leur ouvrir des horizons culinaires, d'ailleurs ils ont apprécié cette soupe par contre je ne leurs ai pas donné les pois chiches et même si la quinoa ce n'est, dans le schéma d'introduction classique, pas pour tout de suite je leur en donne quand même, car c'est aussi ça la DME leur faire partager nos repas (d'où la remise en question sur nous même et nos habitudes alimentaires) et leur permettre de manger (presque) comme nous, titiller leur curiosité...

     

    Soupe de kale, quinoa et pois chiches {Rustique #1}

     

    Ce qui m'a aussi aidé à choisir les ingrédients que j'ai mis dans cette soupe, c'est que j'allaite encore mes garçons (et j'espère que cela continuera) à la demande sans complément de lait artificiel, du coup il faut aussi que je fasse attention à avoir une bonne alimentation pour éviter la fatigue et les carences.

    Le kale est réputé pour cela, il est riche en vitamine C, A, K et en calcium entre autres c'est d'ailleurs ce qui fait son succès, ensuite quinoa et pois chiches pour leur valeur nutritive.

    Une soupe pleine de bonnes choses mais aussi très simple à faire.

     

    Je vous mets en photo des feuilles de kale, si vous en trouvez au marché n'hésitez pas à tester ^^

     

    Soupe de kale, quinoa et pois chiches {Rustique #1}

     

    La simplissime recette pour 2 personnes comme plat principale :

     

    Une dizaine de feuilles de kale

    1 carotte

    1 branche de céleri

    Une bonne poignée de quinoa

    Une petite poignée de pois chiches secs (trempés depuis la veille)

    Un morceaux de gingembre frais (2cm environ)

    1/2 càc de curcuma

    Un peu d'huile d'olive

    sel/poivre

     

    Emincer le chou, la carotte et la branche de céleri, les mettre dans une casserole.

    Ajouter le gingembre frais râpé, le curcuma, les pois chiches secs préalablement trempés et l'huile d'olive.

    Couvrir d'eau et faire cuire sur feu moyen jusqu'à ce que les pois chiches soit presque tendre (gouter c'est mieux car la taille des pois chiches varie, les miens sont de petit calibre)

    Ajouter le quinoa et prolonger la cuisson jusqu'à ce que le quinoa et les pois chiches soient bien tendres.

    Servir tel quel ou ajouter un peu d'herbes aromatiques fraiches

     

    Soupe de kale, quinoa et pois chiches {Rustique #1}

     

    Enjoy

    Google Bookmarks

    7 commentaires
  • السلام عليكم

    Bonjour,

     

    Je vous rassure je ne me suis pas laissée mourir de faim depuis ma dernière publication, il faut dire qu'avoir 2 loupiots d'un seul coup ça change toute une vie et tout un quotidien... Je cuisine toujours mais j'ai moins le temps de bloguer et surtout pas trop le temps de prendre des photos. Alors oui les loupiots font des siestes... mais j'apprécie tellement ces moments de calme que je me transforme en maman ninja (petit clin d'oeil à mes co équipières d'oummi et moi) mais c'est quoi une maman "ninja" ? c'est une maman qui vit sans faire un bruit pour éviter de réveiller son lion (dans mon cas ses lions...) mais ça c'est une autre histoire ^^

    Du coup je cuisine essentiellement quand les jumeaux sont réveillés et entre les pauses tétées, les grimaces pour les faire rire j'oublie l'appareil photo...

    Bon passons aux choses sérieuses... le gianduja ! Toute une histoire ! C'est de cette recette qu'a été imité la fameuse pâte à tartiner qui commence par un N et finit par un A et je n'en fais pas la pub c'est trop cracra remplie d'huile de palme "certifiée durable" qu'ils disent ! la belle affaire ! bref la n'est pas le sujet (en tous cas je vous déconseille fortement l'huile de palme qui est malheureusement trop présente et ce même dans les produits bios !)

    Donc le gianduja est une recette italienne à base de pâte de chocolat et noisettes (ainsi que d'autres fruits à coque dans certaines recettes), pour ma part je suis partie d'une pâte de praliné maison qui est simple à faire, se conserve bien et sert aussi à faire des galettes (en remplacement de la crème d'amande dans la frangipane), des paris-brest entre autres...

    Mais attention !!! c'est tellement bon qu'on a vite fait de tout manger...

     

    Gianduja {pâte à tartiner maison}

     

    Je vous donne les proportions pour la quantité que j'ai fait mais le principe est simple : 1 part égale de sucre/fruits à coque/chocolat soit pour ma part (Un demi pot type bonne maman):

    50g de fruits à coque (25g de noisettes+25g d'amandes)

    50g de sucre roux

    50g de chocolat au lait pâtissier

     

    Soit 100g de pâte de praliné pour 50g de chocolat au lait

     

    Pour faire la pâte de praliné:

    (n'hésitez pas à augmenter les doses, comme dit plus haut ça se conserve très bien et sert pour de multiples recettes)

     

    Faire torréfier les noisettes et les amandes entières au four à 190°C pendant 5 à 10 minutes.

    Sortir du four laisser refroidir, frotter les et réserver.

    Dans une casserole mettre le sucre roux avec 1 càc d'eau et commencer à faire un caramel, quand celui ci est liquide, ajouter les noisettes et les amandes puis prolonger la cuisson. Le sucre roux brunit plus vite que le sucre blanc et est un peu plus difficile à travailler donc s'il cristallise après l'introduction des amandes/noisettes il faut simplement prolonger la cuisson sur feu doux et attendre qu'il se fluidifie. (sinon il est possible d'utiliser du sucre blanc mais moi j'évite, faites comme vous le sentez)

    Quand le caramel est bien brun et fluide (cette étape prend au moins 10 minutes) retirer la casserole du feu et verser le tout sur une plaque en silicone ou une feuille de papier sulfurisé et laisser refroidir.

    Casser les amandes/noisettes avec un mortier (ou un rouleau à pâtisserie ou ce que vous avez sous la main)

    Gianduja {pâte à tartiner maison}

     

    Puis mettre dans un robot et mixer progressivement, progressivement car ça risque de chauffer... le mieux étant d'utiliser la touche "pulse" et de faire des pauses, jusqu'à l'obtention d'une pâte la plus lisse possible. (je n'ai pas eu la patience mais ce petit côté granuleux est loin de me déplaire)

     

    Gianduja {pâte à tartiner maison}

     

    Faire fondre le chocolat au lait au bain marie en évitant la surchauffe (l'idéal étant de ne pas dépasser 50°C)

    Puis ajouter le chocolat fondu à la pâte de praliné.

     

    Gianduja {pâte à tartiner maison}

     

    Se conserve dans un pot en verre comme n'importe quelle pâte à tartiner.

     

    Gianduja {pâte à tartiner maison}

     

    Enjoy ^^

    Google Bookmarks

    15 commentaires
  • السلام عليكم

    Bonsoir,

     

    J'ai fait cette recette avant-hier ou avant je ne sais plus... eh oui c'est ce qu'on appelle le "SNU" = syndrome du neurone unique qui survient généralement pendant la grossesse et ne vous quitte plus.... l'une des joie de la grossesse... dont on ne nous parle pas ! Et c'est pire après ... surtout les premières semaines après l'accouchement, on se met en mode "survie" enfin je ne parlerai point de tout cela sinon je vais faire fuir les futures mères... Aaaah la grossesse que de belles choses... Et l'accouchement... un vrai moment de bonheur... il parait même qu'une fois le (ou les) loupiot(s) dans les bras on oublie tout... (ah bon ?!) Enfin c'est que du bonheur (ou presque)

    Trêve de plaisanterie on les aime nos bout'choux mais, non, on oublie pas ce qu'ils nous ont fait vivre et c'est peut être pour ça qu'on les aime encore plus ^^

    Bref j'ai donc fait cette recette... un jour... j'en avais entendu parler et comme j'avais besoin d'un petit défi je me suis lancée dans la confection de ce pain après tout, cela ne pouvait être que le même principe qu'une pâte feuilletée... bon par contre avec 2 loupiots dans les pattes je ne me voyais pas faire X tours de pâte à X temps d'intervalle donc j'ai fait tous les tours de pâte d'une seule traite et le résultat était plutôt satisfaisant.

    Je n'avais aucune recette sur laquelle m'appuyer je suis donc partie à l'aveuglette avec comme base une pâte à pain, du beurre, du roquefort...

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Ce qui fût terrible c'est qu'une fois qu'on avait croqué dans ces petits pains c'était dur de s'arrêter...

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    J'avais fait une poolish à l'avance (24h mais ce n'est pas une étape obligatoire)

    1 càc de levure boulangère sèche

    1 càs de farine

    2 càs d'eau

    Mélanger le tout et laisser fermenter à température ambiante 12h puis au réfrigérateur. Sortir 1h avant de l'utiliser.

     

    Pour la pâte à pain j'ai fait simple (enfin comme une pâte à pain)

    200g de farine T65

    100g de farine bise

    (ou simplement 300g de farine t65)

    1 càc de sel

    La poolish

    Environ 200m ml d'eau

     

    Dans un robot pétrin (ou avec vos mimines) pétrir la farine avec le sel et l'eau (à ajouter petit à petit car la quantité dépend de votre farine).

    Lorsque votre pâte est bien élastique, ajouter la poolish et pétrir 1 à 2 minutes.

    Laisser reposer 1h, couvert.

     

    Pendant ce temps préparer le tourage :

    75g de beurre à température ambiante

    80g de roquefort (ou n'importe quel fromage bleu)

     

    Avec un batteur mélanger le beurre et le roquefort afin d'obtenir une pâte homogène

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Déposer cette pâte sur un film plastique, recouvrir  et avec un rouleau former un rectangle puis mettre au réfrigérateur pour que le tout durcisse (sinon lorsque vous ferez les tours ça va fuir de tous les côtés)

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Dégazer la pâte et l'étaler en un grand rectangle puis y déposer le rectangle de beurre/roquefort

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Recouvrir puis faire tourner d'un quart vers la droite et étaler en rectangle puis replier, re tourner d'un quart vers la droite étaler et plier ainsi 4 fois en tout.

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Lors du dernier tour étaler la pâte et couper en 7 parts comme ceci

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

     

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Disposer sur 2 plaques recouvertes de papier sulfurisé, couvrir et laisser pousser 1 à 2h.

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Faire la "dorure" :

    2 càs d'huile d'olive

    2 càs d'eau

     

    Un peu de thym

     

    Badigeonner les pains de la dorure et parsemer le thym.

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Faire cuire à 200°C 15 à 20 minutes

     

    Pain feuilletée au roquefort {même pas peur}

     

    Enjoy ^^

    Google Bookmarks

    24 commentaires
  • السلام عليكم

    Bonsoir,

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Bon je profite que les petits soient au lit pour venir partager ma tarte du jour avec vous et les quelques souvenirs dont je vous avais parlé...

    En plus il s'avère que c'est justement en allant en vacances dans le sud, là où j'ai passé quelques années d'enfance, que j'ai eu envie de refaire des tartes, avec la femme de mon grand père (Ginny qui a été comme une mère pour moi) on parlait Pie en regardant un livre de recettes en anglais et en faisait justement une tarte aux mûres (oui on est du genre multitâches dans la famille) et cela m'a "redonné" goût à la cuisine où du moins je me suis vraiment dite qu'il fallait que je prenne un peu de temps pour la cuisine de retour à la maison...

    Les pies (tartes) étant vraiment ce que j'aime faire et manger, il fallait que je prenne le temps d'en faire une et puis j'ai enfin fait les courses (oui bon ça vous vous en fichez surement mais ça compte) du coup avec tout ce qu'il fallait je n'avais plus d'excuses... et que ça fait du bien de retourner un peu en cuisine... En plus les petits aiment bien me regarder "travailler" ... je ne dirai pas de qui ils tiennent ^^

    Bref avec ma petite famille on est donc parti dans le sud et pleins de souvenirs ont rejailli, que du bonheur ces années passées chez mes grands parents. Je me souviens quand je devais faire 3km de vélo (allée seulement donc 6km dans la journée quand je ne rentrais pas à midi...) pour aller à l'école ou quand, avec ma soeur, on avait notre argent de poche et qu'on allait au village à pied pour s'acheter 5 francs de bonbons... on était motivé...

    La campagne c'était la liberté, on partait le matin, parfois, avec notre pique-nique dans notre sac à dos, des bottes en caoutchouc et à l'aventure... c'est vraiment le cas de le dire puisqu'une fois on s'est même perdu, nos grands parents ont du appeler les villageois pour les aider à nous trouver... Mais nous toujours avec notre insouciance quand on les entendait nous "appeler" au loin on répondait "ramener nous un mac doooooo" ah jeunesse quand tu nous tiens.... d'autant que mac do c’était pas le genre de la maison...

    On a aussi eu le privilège d'avoir des chevaux qu'on pouvait monter à notre convenance, d'ailleurs je me souviens qu'une fois ma soeur s'est reçu un sacré coup de sabot la pauvre... une autre fois elle est partie en balade avec une copine, résultat sa copine est revenue avec 2 bras cassés (en passant par la case hôpital)

    Et puis ces après midi passées à la rivière, dans les cascades, ou bien la cueillette des champignons et toutes les bêtises idées qu'on avait pour s'amuser... une chose est sûre c'est qu'on avait pas besoin de télé ou de la dernière barbie à la mode pour s'occuper !

    En fait je crois qu'il faut connaitre le lieu pour s'imaginer ce qu'on a pu y vivre, c'est juste magnifique, magique... SubhanALlah !

     

    Vue du potager

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Au pied des cevennes

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Vue sur les écuries

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Sur le chemin de la maison (En allant chercher les fameuses mûres de la tarte) en quad

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Le petit sentier de toutes nos aventures

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    La vue depuis le salon

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Bon sur ces paroles et photos je passe à ma recette du jour , j'avais envie de quelque chose de doux et sucré pour cette recette et chez mes grands parents on y avait mangé du caramel au beurre salé, donc je partais avec 2 bases: une tarte et du caramel au beurre salé... à ceci je ne pouvais qu'y ajouter du chocolat .... mon mari n'étant pas fan du chocolat noir... pour lui faire plaisir j'ai choisi le chocolat blanc, quelques noisettes s'y ajoutent et le tour est joué !

    Vite vite la suite car j'ai encore du linge à étendre et il faut bien que je me repose avant la tempête de la nuit... quoi chez toi on n'a pas annoncé une tempête ?!?! ah ben c'est que tu n'as surement pas 2 petits amours qui vont te réveiller 2 à 3 fois (multiplier par 2) dans la nuit. Profitez de votre sommeil chères lectrices ^^

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Une tarte caramel au beurre salé (aux cristaux de sel de guérande très exactement), éclats de noisette et mousse au chocolat blanc

     

    Pour une grosse tarte

    (j'ai utilisé un moule à "pie" haut mais un moule bas fera l'affaire)

     

    La pâte:

    280g de farine

    150g de beurre

    5 càs de sucre

    1 bonne pincée de sel

    Un peu d'eau

     

    Mettre la farine dans un saladier avec le sucre et le sel, mélanger puis y incorporer le beurre froid coupé en morceaux.

    Fraiser puis ajouter un peu d'eau pour pouvoir ramasser la pâte.

    Étaler la pâte et la mettre dans un moule fariné et la piquer.

    Faire cuire à blanc à 180°C pendant 20 minutes environ.

    Réserver

     

    Caramel au beurre salé :

    130g de sucre

    60g beurre aux cristaux de sel de guérande (ou beurre salé simplement)

    100ml de crème liquide

    2 càs d'eau

     

    Verser le sucre et l'eau dans une casserole et faire cuire jusqu'à ce qu'il brunisse, ajouter le beurre hors du feu puis remettre sur feu doux 1 à 2 minutes, hors du feu ajouter la crème puis laisser tiédir.

    Réserver un fond de caramel pour la déco

    Verser le reste sur le fond de tarte et ajouter une bonne poignée de noisettes concassées. Mettre au réfrigérateur le temps de faire la suite.

     

    Mousse au chocolat blanc:

    180g de chocolat blanc + 50ml de crème liquide

    250ml de crème liquide à 30% de matière grasse

     

    Faire fondre le chocolat blanc avec les 50ml de crème liquide puis réserver jusqu'à ce que cela tiédisse.

    Monter la crème en chantilly avec un batteur sans rien y ajouter.

    Lorsque le chocolat est tiède l'incorporer à la crème chantilly.

    Verser la mousse dans le fond de tarte et décorer d'un peu de caramel et noisette.

    Remettre au réfrigérateur et sortir la tarte au dernier moment.

     

    Tarte pleine de bonnes choses et souvenirs d'enfance part 2

     

    Enjoy ^^

     

    Google Bookmarks

    13 commentaires